Edouard MARTIN dit « Doudou »

Pour ne pas oublier leur histoire et leur sacrifice, faisons revivre un moment l'un de ces jeunes résistants :

Lui, affirmait que « quand on veut faire quelque chose de sa vie, il ne faut laisser passer aucune occasion de s'endurcir ». Édouard Martin n'a en effet laissé passer aucune occassion de s'endurcir en tant que second de Félix Veillet­Deslandelles, comme on le verra lors du récit des actions des maquisards.

Dans Fends la bise, à la page 56, on fait sa connaissance en ces termes : « un grand garçon brun... aux sourcils droits, têtus, barrés très bas sur les yeux et qui donnent à son front une expression volontaire presque exagérée.

Enthousiaste, gai, vibrant, donné tout entier à sa mission, il parle, il raconte sa journée avec une fièvre irrésistible... » La photographie jointe confirme bien ses traits de caractère.

Fervent catholique, comme son ami Félix, ce passionné de littérature l'affirme en citant un de ses auteurs préférés : « si jamais les Chleux m'ont, un jour, j'aimerais pouvoir prendre toute ma vie au creux de mes mains, et d'avoir le temps de l'élever vers Dieu, et de la lui donner comme mon humble offrande d'homme. ».

Il a fait aussi ses études à Saint­Charles, il a été scout de nombreuses années, d'ailleurs il rêve qu'il organisera après guerre du scoutisme marin.

Au sein du réseau de la Résistance, il est secrétaire, c'est l'homme des rapports et des chiffres. Un maquis doit être organisé avec méthode et rigueur. Évidemment, il participe aussi à de très nombreuses missions.

Sa dernière lui coûte la vie puisqu'il est abattu lors de l'attaque de la ferme des Salles. Son corps, enterré par les Allemands dans le jardin de la ferme, est exhumé et reçoit une sépulture au cimetière de Sainte-Thérèse de Gouëdic, à Saint­Brieuc.

Il s'agit là d'un des nombreux résistants que l'on avait sur le secteur. Si vous désirez vous replonger dans cette période consultez le livre "Moncontour au XXe siècle" d'où sont extraites ces informations.

L'ouvrage (15 €) est disponible à l'Office de Tourisme du Pays de Moncontour ou auprès de la Mairie de Moncontour.

Une autre figure de la Résistance :
Félix VEILLET-DESLANDELLES

VillePays de Moncontour