Les jardins à l'époque médiévale

Certains de ces espaces ont jadis dû abriter ces carrés de plantes potagères, médicinales, aromatiques et fleurs cérémonielles ... appelés "jardins médiévaux", ou jardins clos, façonnés par l'homme dans ses rapports d'équilibre à la nature, au divin, et chargés de symboles.

Besoin de se ressourcer, besoin d'harmonie, besoin de beauté, besoin de sérénité, les "jardins médiévaux" nous fascinent aujourd'hui :

  • par leurs figures géométriques empruntant : le cercle (terre), l'arc roman (voutecéleste), le carré, la spirale, la croix et, en leur centre, la fontaine source de vie ;
  • par le nombre de leurs formes riches de significations spirituelles : 1, 3, 7, 12 ;
  • par leurs couleurs en correspondance avec les planètes : jaune (Soleil), blanc (Lune), vert (Vénus), bleu (Jupiter), violet (Mercure), rouge (Mars), noir (Saturne).

Les "jardins médiévaux" étaient souvent composés :

  • de l'"hortus", potager dédié aux légumes et aux condiments ;
  • de préaux, massifs surélevés ceints de plessis de châtaignier tressé, pour les plantes aromatiques, tinctoriales et à parfum ;
  • du jardin des "simples" regroupant les plantes médicinales ;
  • du jardin bouquetier ou jardin de Marie pour les fleurs et le buis réservés aux célébrations des saintes fêtes calendaires ;
  • du verger d'arbres fruitiers.

Le jardin d'Hildegarde

Le Jardin d'Hildegarde, est une association qui s'occupe du jardin médiéval créé dans les ruines du château.

Ce jardin est accessible durant les visites guidées de l'été ou sur des manifestations ponctuelles de l'association.