• Vitrail de l\''eglise Saint Gal 0

Vitrail de l\'eglise Saint Gal

Cette maîtresse vitre est l'une des plus anciennes de la région (1508).

La première lancette figure Saint-Antoine accompagné de cochons. La scène rappelle le miracle réalisé par le Saint lorsqu'il est appelé pour soigner la femme et les enfants du roi de Catalogne, qui ont le "diable au corps". A son arrivée en Espagne, il trouve une truie portant dans sa gueule, un porcelet sans yeux ni pieds. Il aurait guérit cet animal en déclarant : "Cette truie demande aussi bien santé pour son enfant que le fait le roi pour ceux de sa maison".

L'église conserve d'autres vitraux du début du XVI ème siècle, dont l'annonciation et la vie de Sainte-Véronique.

Le vitrail porte les armes de la famille du Rochay. Les dalles des tombes conservent, elles, les armoiries des Carmené des Essarts.

Pour en savoir plus sur l'église :
Eglise Saint Gal, trésor breton

VilleLangast